Pourquoi porter bébé? (#leportagepourlesnuls)

Hello à tous,

Je reviens aujourd’hui avec un article sur le portage qui peut intéresser voir même intriguer certain/es d’entre vous. Dans ce 1er article consacré à cette thématique, je vais revenir sur les raisons qui nous amènent, nous « parents porteur », à porter notre enfant. J’espère que cela pourra éclairer, convaincre ou encore donner des pistes de réflexion à un maximum d’entre vous sur le portage des bébés.

Soyons clair, dans cet article je ne vais pas révolutionner les théories scientifiques sur le développement de l’enfant ou celle de l’attachement. Je vais plutôt m’appuyer sur d’autres qui l’ont expliqué bien mieux que moi et bien entendu revenir sur ma propre expérience du portage.

Les besoins du tout petit:

Pour se remettre dans le « bain et mieux comprendre ce que ressent le nouveau né et la solution de portage comme réponse à ses besoins, je citerai Au commencement était la peau de Marie-Thérèse Ribeyron. Comme elle l’explique si bien dans cet article, le premier sens que bébé développe in utero est celui du toucher. En effet, il flotte dans son petit bain, il est enveloppé par sa poche, bien au chaud. Lors de l’accouchement, il ressent les contractions comme des étreintes plus fortes contre lui. Une fois né, c’est le vide ou le « choc de la peau » pour citer la grande anthropologue Margareth Mead.

Toute sa petite enfance, l’être humain découvre et apprend par le toucher. C’est par le toucher que le tout petit découvre et appréhende son environnement.

Portage = Mauvaises habitudes ?

Porter son bébé est bien naturel, on le porte en 1er lieu dans ses bras pour le cajoler, le bercer, le mettre au sein, l’endormir, etc… Mais dans notre société moderne, on entend encore de nos jours « ne le porte pas trop, il va s’habitue/ il va devenir capricieux ». Et du coup, cette crainte que notre enfant développe de ‘ »mauvaises habitudes » nous pousse à moins le prendre et à le poser dans son lit/ parc/transat (aucun jugement n’est fait ici, j’ai moi aussi utilisé un transat pour ma fille).

J’imagine que beaucoup de mères ont pu faire face à ce type de remarques et ont dû se sentir , comme moi, perdues face aux pleurs « inexpliqués » de leur nourrisson. A l’instar d’autres sociétés/ cultures, nous avons oublié la nature même de l’Homme et des besoins de son petit: celui d’être protégé et rassuré par son parent. De plus, l’Homme est un être social et a besoin d’être en contact avec l’autre.

Il fut une époque (et c’est même encore le cas dans certains endroits de la planète pour les ethnies vivant en milieu naturel) où porter son bébé contre soi lui permettait tout simplement de survivre (allaitement, protection contre le froid, le soleil, la pluie, les bêtes sauvages, les prédateurs et les insectes, déplacement nécessaire de la mère pour trouver sa nourriture, …). Dans la forêt amazonienne par exemple, il n’est pas possible pour une mère indienne de poser son bébé sur le sol pendant qu’elle cueille des fruits : un serpent venimeux, les animaux domestiques en liberté dans le village ou autre insecte dangereux pourraient le mettre en danger. Depuis la nuit des temps, les mères ont ainsi porté et portent encore leurs bébés contre elles pour vaquer à leurs occupations quotidiennes tout en protégeant leurs petits et en répondant à leur besoin de proximité et de sécurité. Le portage correspond donc tout à fait à un mode de maternage naturel et instinctif.

Dans notre monde occidental façonné par l’Homme, le maternage a évolué de différentes manières et s’est imprégné de l’évolution de notre culture moderne et des différentes théories sur le bébé, suivant les époques. Nous vivons dans un monde sécurisé et chauffé, nous allons au magasin acheter notre nourriture et nous avons à notre disposition des objets pour nous occuper de notre bébé. Nous pouvons vaquer à nos occupations sans avoir peur que notre bébé grelotte de froid ou se fasse attaquer par une bête sauvage dans son transat. Mais… notre bébé n’a pas encore la culture de l’endroit où il est né, il ne sait pas qu’il n’y a pas de bêtes sauvages dans son appartement et son instinct animal lui fait sentir que c’est contre un adulte qu’il est en sécurité. Il se comporte tout simplement comme s’il vivait en milieu naturel en attendant de pouvoir interpréter le monde et intégrer l’environnement dans lequel il vit avec sa famille. Il est biologiquement  programmé pour rechercher les bras de l’adulte qui lui permet de vivre.

(source Association Porter son enfant, article Qu’est ce que le portage?)

Porter son tout petit est donc une réponse naturelle à l’un de ses besoins physiologiques comme celui d’être nourri, changé ou de dormir.

Mon expérience du portage:

Personnellement, le portage nous a été recommandé par un (non pas une, oui oui!) sage-femme avant notre sortie de la maternité. Pourquoi ?

Replantons le décor 30 secondes. Baby Léa est née un 30 octobre et nous sommes donc rentré chez nous début novembre (mmmh tu vois un peu le tableau ? il fait gris, voir il pleut, il fait froid et c’est pas cool, car on n’est pas encore dans l’ambiance de Noël). Il nous a surtout conseillé le portage comme mode de « transport », histoire de faire de courtes sorties hebdomadaires avec bébé tout en s’assurant que celui-ci soit bien au chaud. J’avais bien entendu déjà entendu parler d’écharpes de portage mais avant de mettre au monde cette petite puce, j’imaginais tout cela très compliqué (la longueur de l’écharpe, les nœuds tout ça tout ça, tu vois de quoi je parle?);

Et puis en y réfléchissant, cela me paraissait être une super idée. En effet, nous avons un chien à la maison et une fois que papa reprendrait le chemin du travail, il faudrait bien que je me débrouille pour sortir le chien avec bébé. Habitant en appartement et ayant fait l’acquisition d’une énoOorme poussette naissance, cela m’a paru tout de suite beaucoup plus pratique. Et je pèse mes mots!! Encore plus pratique, car en écharpe, pas besoin d’enfiler à ce tout petit bébé toute la panoplie de vêtements contre le froid (écharpe, bonnet, combi, moufles  etc…). Je lui mettais un bonnet (bien entendu hein!!), un petit foulard, des chaussons et hop dans l’écharpe. Avec le nœudProcessed with VSCO with  preset « basique » ou « croisé-enveloppé », bébé est habillé de 3 couches de tissu et bénéficie en outre de la chaleur corporelle du porteur et de son manteau où il est emmitouflé. Et cela marche bien évidemment dans l’autre sens, bébé est une super source de chaleur pour nous aussi 😉 héhé (^pas folle la guêpe!).

Et hop, nous voilà parties pour de petites balades quotidiennes avec le chien ou encore pour un petit tour au marché de Noël quand ce fût la période.

Baby Léa découvrait le monde extérieur bien en sécurité et au chaud contre moi. Enfin…. elle découvrait le monde pendant …2-3 min et s’abandonnait dans les bras de Morphée, bercée par le mouvement de mon corps en marche.

Et puis en dehors des sorties quotidiennes, l’écharpe nous a sauvé la mise bien plus d’une fois! Je reprend la situation citée plus haut dans l’article: la maman désemparée face aux pleurs en apparence « inexpliqués » de son bébé. La solution c’est bien entendu de prendre son enfant dans les bras, pour le rassurer, la cajoler, lui remplir son réservoir affectif. Mais disons que faire la vaisselle, préparer le repas, étendre une machine de linge à une main car l’autre porte bébé, c’est compliqué! Et bien dans ces cas là, on dégaine son écharpe magique!! (idem lorsque bébé a du mal à s’endormir et que tu veux juste pouvoir te poser avec chéri et regarder ta série préférée du moment #çasentlevécu);

En clair, tu l’auras bien compris, l’écharpe de portage a été notre article de puériculture le plus rentabilisé lors des 1ers mois de bébé!

Nous n’avons pas cherché midi à quatorze heure pour la nôtre et comme nous débutions dans le portage, nous nous sommes simplement rendu dans le magasin de puériculture le plus proche de chez nous et avons choisi un modèle dans la moyenne des prix, et dans une couleur passe partout. Nous avons donc jeté notre dévolu sur une écharpe de 5 mètres (la taille standard mais selon les marques, il existe d’autres tailles) qui nous permettrait de faire tous les nœuds possibles et assez grande également pour que papa se mettre aussi au portage;

 

Babylonia Echa20170330_183752rpe de Port20170412_185634age Tricot-Slen Moon Mist Grey

 

 

 

 

 

Bien entendu, il existe de très nombreuses marques, de très nombreuses tailles, compositions/textures proposant des spécificités pour des portages différents. Mais je dirais que cela s’adresse davantage aux « mordus » du portage. Pour quelqu’un qui s’y intéresse mais qui est totalement novice, je conseillerais de prendre un modèle passe partout dans une matière sans trop d’élasthanne. Cela reste une affaire de goût mais cela peut limiter un peu l’utilisation de l’écharpe une fois que l’enfant atteint un certain poids mais cela apporte une confort très agréable (par le côté enveloppant, comme une 2e peau) avec un nourrisson.

Chez nous même Papa a testé le portage en écharpe et a beaucoup aimé sentir son petit bébé s’endormir contre lui.

Ensuite vers les 4/5 mois de Baby Léa, je me suis procuré un porte bébé physiologique. J’anticipais déjà le portage pour pour les vacances ou des wk en déplacement afin de ne pas avoir à se retrouver à défaire et refaire le nœud de l’écharpe si nous souhaitions changer de porteur. J’ai jeté mon dévolu sur le P4 de la marque Ling Ling d’Amour (lien ici). Donc je ferais une revue dans un prochain article.

Je l’ai acheté au printemps 2017 sur une vente privée et l’ai choisit couleur bleu. La marque Ling Ling d’Amour (LLA) a apporté quelques améliorations au modèle P4 ainsi que de nouveaux coloris et tailles.

20170503_182902

Je l’utilise très souvent pour aller faire de petites courses, pour emmener bébé à la crèche, pour la porter jusqu’à la voiture garée à quelques rues de l’appartement ou bien sûr pour des petites ballades. Je l’ai aussi utilisé quelques fois à l maison lorsque bébé avait besoin de ma présence et que moi, ben j’avais besoin des mes bras libres… (voir photo ci dessus).

Ci dessous, une photo de nous 3  en vacances à Bormes-les-mimosas, été 2017, Baby Léa a 10 mois et fait sa sieste matinale dan mon dos.

DSC00301

Et vous, portez-vous vos bébés?

Avez-vous essayé?

Le portage vous fait-il peur?

Racontez-moi en commentaires !


11 réflexions sur “Pourquoi porter bébé? (#leportagepourlesnuls)

  1. Ici le portage c’est vital, avec un bébé très demandeur des bras dès ses premiers jours de vie et encore beaucoup aujourd’hui à presque 2 ans (c’est un BABI, bébé aux besoins intenses) j’aurais craqué sans le portage!^^ Par contre je reste frileuse sur l’écharpe classique et j’ai préféré me tourner vers des modèles qui me semblent plus facile à mettre comme le sling et le mei-taï. Je tenterais peut-être l’expérience pour un futur bébé, qui sais…

    Aimé par 1 personne

    1. Hello, c’est clair qu’avec un bébé qui demande beaucoup les bras le portage est essentiel pour le bien être de maman et bébé. L’écharpe peut encore faire peur; perso, j’ai commencé avec elle et ses 5mètres de tissu! lol J’ai regardé quelques tutos sur YT d’une nouage de base et puis le tuto en image qui était avec le mode d’emploi et c’étaitparti. Même le papa s’y est mis (un peu), il fallait quand même que je reste à côté pour lui expliquer pas à pas comment bien la mettre (sinon il le faisait trop à l’arrache et ça ne me plaisait pas) puis vient le porte bébé et longtemps après le SLING lol. Je l’ai acheté pour porter bébé occasionnellement à la maison lorsqu’elle veut monter/descendre mais finalement je la porte à bras ou utilise une chaise lorsqu’elle est curieuse et veut être avec moi en cuisine par exemple. Mais je l’utiliserai pour un futur bébé à la naissance je pense (car il est trop beau mon Sling haha). J’aimerais beaucoup pouvoir porter au dos avec une écharpe mais il faut que je perfectionne ma technique.
      En tout cas, le mei-tai est un bon choix! Lequel as-tu choisi?

      Aimé par 1 personne

      1. Il fait parti de la nouvelle co ? J’ai été hier sur le site et j’ai vu notamments les nouveaux P4 qui sont sortis avec entre autre de nouveaux coloris avec des dessins et des coloris bleu/vert d’eau/ mint. Pfff je suis jalouse !!! LOL Bon mon sling est en motif jacquard dans les tons bleu/vert justement. J’adore ces tons de couleur. Pour l’été c’est vers ces coloris que je me tourne pour la poulette.
        C’est top d’avoir choisit LLA, c’est un marque qui gagne à être connu car le rapport qualité/prix est plus que correct comparé à d’autres marques du marché. Notamment concernant les écharpes, certaines marques paraissent « luxe » au regard des prix. (on se dit que pour un grand bout de tissu…. hein!)

        Aimé par 1 personne

  2. J’ai découvert le portage pour mon deuxième, j’étais un peu sceptique puis une amie ma prêtée une écharpe de portage pour essayer, whaou quelle découverte, je m’en suis commandée une dans les jours qui suivaient et mon fils à passer des heures en écharpe que ce soit pour chercher sa grande soeur à l’école, faire les courses ou promener, c’était vraiment top, autant pour moi que pour lui, aujourd’hui ma meilleure amie à une petite fille, je l’ai donc converti au portage en écharpe en lui donnant la mienne, elle adore également !

    Aimé par 1 personne

    1. Super!! Ah je suis ravie de lire des histoires comme la tienne. J’ai convertie ma belle soeur qui a porté un peu son 2e et je lui ai offert son écharpe. Mais bon il faut dire que son loulou est d’un bon gabarit donc le poids s’est fait vite sentir. et puis, je pense que le portage est aussi une histoire d’habitude et de style de vie. Actuellement je vis en ville et j’aim beaucoup porter pour aller au plus simple et au plus rapide, je ne fais que des petits trajets. Je suis dailleurs plutôt pauvre en matériel de sortie. je n’ai que ma grosse poussette naissance que j’utilise de temps à autre pour aller à la crèche, je n’ai pas de chancelière, pas encore de poussette canne alors que bébé à 15 mois. Nous allons déménager en campagne, nous verrons ce que nous aurons besoin. je pense néanmoins que la poussette canne nous servirait si nous partons en vacances car pas temps chaud, le portage est plutot compliqué.
      Merci pour ton retour en tout cas. N’hésites pas à revenir me voir et à commenter sur les sujets qui t’intéresse!

      Bise
      Marilyne

      Aimé par 1 personne

  3. Je porte avec un Manduca en dorsal depuis les 4 mois de la descendance. Jamais en ventral, le dorsal c’est juste le nec plus ultra ❤️ !! J’adore porter, vraiment ❤️. Je la porte encore au moins 1 heure par jour (elle a 10 mois).
    Avant ses 4 mois je la portais beaucoup dans mes bras en mode panthère sur la branche. Et aussi, j’ose avouer mon erreur de parcours, dans un Baby Beurk. Je ne savais pas que c’était non physiologique 😰. J’avais mal aux épaules et bébé n’avait pas l’air bien à l’aise 😰. Bref, maintenant je sais 😉.

    J'aime

    1. Oh oui quand je vois dans la rue des parents avec un Baby Beurk j’aurais envie d’aller les voir et de leur expliquer gentiment. L’envie de porter est là mais ils ont été mal renseignés. A priori c’est 1 bonne marque de puériculture mais sur le coup là non. J’avais beaucoup aimé ton article a ce sujet !
      Le portage dos aussi j’adore beaucoup mais surtout depuis que le poids est important (pour moi) en ventral, sinon en j’aimais bien la sentir devant, caresser son dos comme si c’était mon bidon de femme enceinte 😢 lol . Je la portais beaucoup pour les petits trajets et balades et bien sûr encore à la maison au besoin.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s