Bébé commence à marcher: les erreurs à éviter

Entre 10 et 18 mois, bébé se déplace, il rampe, marche à 4 pattes puis se met à marcher. Oh Joie! Bonheur! Ce sont des moments magiques, inoubliables et parfois drôles.

Mais c’est surtout une étape très importante dans le développement de l’enfant.

Je te présente quelques précautions à prendre quand bébé commence à poser un pied devant l’autre.

Presser bébé alors qu’il n’est pas prêt

Les premiers pas de bébé surviennent en règle générale entre 10 et 18 mois. On voit bien sur cette fourchette qu’il y a un grand écart entre ces deux âges. D’ailleurs, environ la moitié des enfants seulement arrivent à faire quelques pas à leur 1er anniversaire.

Avant de marcher, il y a toutefois des étapes précises à franchir. Chacune doit d’ailleurs être franchie pour passer à l’étape suivante.

Pour que le bébé puisse marcher, son cerveau doit aussi avoir atteint un certain stade de développement et être capable d’envoyer les messages appropriés aux muscles.

Ainsi avant de marcher, le bébé doit passer par les phases suivantes :

  • contrôler les mouvements de sa tête (vers 4 ou 5 mois);
  • se tenir assis sans soutien pendant de courts moments (vers 6 à 8 mois);
  • réussir à se lever et à se tenir debout pendant quelques secondes (vers 9 à 11 mois). Se tenir debout sans aide demande de l’équilibre et de la force musculaire, car le bébé doit soutenir tout le haut de son corps.

Avant de marcher, la plupart des bébés exercent leur corps en mouvement et se déplacent en rampant et en marchant à quatre pattes. (Toutefois, il n’est pas rare que certains bébés sautent l’une ou l’autre de ces étapes ou encore, développent leur propre façon de se déplacer.)

Mais une fois que bébé maitrise une technique pour se déplacer, il se peut qu’il n’éprouve pas le besoin d’aller vers la marche. Et oui! Si ton bébé se déplace de manière rapide et facile à quatre pattes, il ne ressent alors pas le besoin de trouver un mode de déplacement plus efficace.

Il est important de garder en tête que l’acquisition des habiletés peut varier d’un enfant à l’autre. L’âge indiqué dans la plupart des « rapports » est une moyenne.

On peut également ajouter que plusieurs facteurs peuvent influer sur le moment où un bébé commencera à marcher. En général, les enfants apprennent une chose à la fois. Certains vont ainsi se concentrer davantage sur le langage, la motricité fine ou sortir toutes leurs dents (ou presque)!

Le tempérament, le poids et la grandeur de l’enfant peuvent aussi influer sur le moment des premiers pas. En effet, les enfants plus grands ont un centre de gravité plus haut et des membres plus longs, ce qui compliquerait un peu la coordination de leurs mouvements. Un manque de force et une instabilité dans les articulations des jambes peuvent aussi contribuer à retarder le moment où il marchera.

 Dans notre cas, dès sa naissance Baby Léa s’est montrée très éveillée ET réveillée, haha! Elle a très tôt su bien tenir sa tête, elle gigotait et se retournait vers 4-5 mois, elle a rampé vers 8 mois et très rapidement marché à 4 pattes, s’est mise debout vers 9 mois, puis se servait des meubles (table basse, pouf) comme des trotteurs et s’est mise à marcher à 10 mois et 3 semaines.

(Le personnel de la crèche avait également remarqué que cette petite était une grande exploratrice, qui avait soif de découvertes et que le dodo ne l’intéressait absolument pas! (on l’avait remarqué ça, haha!) Comme évoqué au dessus, elle était à fond dans sa motricité mais n’avait que 2 dents au compteur (jusqu’à ses 1an!)

baby-1542920_1280

Faire marcher bébé les bras levés (en lui tenant les 2 mains)

Quoi de plus tentant quand ton tout-petit se déplace le long d’un support, que de le saisir par les bras pour qu’il esquisse ses premiers pas ? Bien sûr, voir ton enfant si près du but te donne envie de lui donner ce dernier coup de pouce?!  Mais là encore, ne vas pas trop vite et le laisse-le faire!

Quand il lâchera son support d’une main de plus en plus souvent, tu pourras l’aider à faire quelques pas en te mettant à une distance assez proche de lui et en lui tendant les bras. Ceci le motivera à poursuivre ses efforts pour te rejoindre et faire un câlin. Attention à ne pas lui lever les bras en l’air, cela le déséquilibrerait. Si tu tiens vraiment à l’aider, soutiens-le plutôt très légèrement sous les aisselles.

3873-etapes-marche-bebe

Limiter sa motricité

Avant de pouvoir marcher, le bébé doit donc d’abord développer certaines habiletés.

Comme le goût d’explorer incite l’enfant à faire ses premiers pas et lui permet de développer ses muscles, il faut au maximum éviter de le laisser trop souvent dans un parc ou dans son transat. (On passera sur le débat du trotteur)

Comme la marche dépend de la motricité globale, l’enfant doit, pour apprendre à marcher, avoir déjà développé les grands muscles de son tronc qui soutiennent et permettent les mouvements du cou, des épaules, du dos, des bras et des jambes.

Plus un tout-petit peut se traîner par terre, ramper, marcher à quatre pattes, plus il aborde la marche facilement. Au moment du premier pas, il est plus sûr de lui car il a confiance dans ses capacités. Il a déjà appris à appréhender les distances, à contourner un obstacle, à découvrir les différentes matières, la moquette, le parquet, le carrelage, etc. Il a également eu le temps de se familiariser avec le fonctionnement de son corps en action : le quatre pattes est un moyen de locomotion asymétrique, où l’on alterne le déplacement des membres. Il prépare donc à la marche.

Pour notre part, nous avons opté dès le début pour la motricité libre (que prône en l’occurrence la grande prêtresse de la parentalité Maria Montessori) (ce sujet fera peut être l’objet d’un prochain article). L’idée me paraissait bonne au départ et je n’avais pas très envie aussi d’installer un parc qui allait me prendre enoOormément de place dans le salon de notre appartement. Avec chéri, nous avons décidé de sécuriser nos chambres ainsi que le séjour afin de permettre à Baby Léa de se déplacer et découvrir son environnement en toute sécurité.

family-2485714_1280

Le faire marcher sur une seule surface de sol

Ce point vient d’être abordé juste au dessus.

Le fait de présenter à bébé plusieurs surfaces de sol avant qu’il ne marche lui permet d’appréhender la matière (chaud, froid, dur, mou, stable, instable, rugueux, lisse etc…)

Comme le fait de découvrir son environnement et de pouvoir l’appréhender, lorsque bébé se mettra à marcher, il saura s’adapter plus facilement et plus rapidement aux différents types de sol puisqu’il les connaitra déjà et son corps aura déjà appris à réagir.

Ex: le sol d’herbe dans le jardin qui est plutôt instable ou le sable sur la plage/ bac à sable.

20171001_171610

Léa, 11 mois qui marche sur un terrain instable avec des hautes herbes. A ses pieds, des chaussons en cuir souple car le sol était sec.

Lui faire porter des chaussures

Ce point ci fait débat également sur la toile et entre les médecins et je ne peux développer de trop ici.

MAIS si l’on remonte un peu aux origines de l’Homme, celui-ci s’est mis à marcher sur 2 jambes SANS chaussures! Dans plusieurs pays à travers le monde, les bébés apprennent à marcher sans chaussures et s’y prennent très bien. Selon moi cela montre bien qu’il n’ y a pas besoin de chaussures pour apprendre à marcher. Le meilleur outil pour le bébé qui apprend est le pied NU. En ayant les pieds nu, le bébé ressent correctement le sol, peut prendre appui comme il faut et permet à son corps d’ajuster les mouvements.

Bien entendu dans nos contrées, on ne peut se passer de chaussures à cause du revêtement des sols et de la météo. Tant que l’on reste à l’intérieur ou que bébé ne marche pas vraiment (il s’entraine), laissons-le en chaussons (de préférence en cuir souple, pour les raisons que je viens d’évoquer) et on peut opter pour chaussures (avec les mêmes caractéristiques) pour l’extérieur s’il est amené à faire quelques pas.

chaussure bébé

Choisir des chaussures trop grandes/ trop petites

Bon et bien sur ce point de la taille des chaussures, je n’ai rien inventé!

Si la taille de la chaussure est trop petite, ton petit bout risque de ne pas être à l’aise et ses petons risquent même d’être blessés et cela ne va pas l’encourager à marcher.

En revanche, beaucoup tombent dans l’effet inverse en choisissant une chaussure une pointure plus grande que la taille du pied de bébé en pensant qu’ainsi il les mettre « plus longtemps ». Et bien NON! Bébé ne se sera pas à l’aise non plus et pourra même se mettre à tomber! (un peu comme si nous marchions avec une paire de palmes ou des chaussures de clown). Il faut que la chaussure soit à la bonne taille du pied de bébé même si cela signifie acheter souvent des chaussures, qui je l’avoue coûtent aussi chères que les nôtres (pour un format beaucoup plus petit!)

Pour conclure

Laissons à nos petits le maximum de liberté (en toute sécurité) afin qu’ils découvrent le monde et leur environnement par eux même pour aller doucement sur le chemin de l’autonomie.

_

Voilà pour ce qui en est de mes conseils pour favoriser la marche de bébé et l’aider dans ses progrès et sa quête d’autonomie.

N’hésites pas à commenter et à compléter ces points si tu as d’autres conseils. Cela pourra aider les autres parents.

L’apprentissage de la marche est une grande étape pour nos petits bouts et nous voulons le meilleur pour eux!

 

A très bientôt

 

Marilyne

3873-etapes-marche-bebe-02-01

 

 

 

 


5 réflexions sur “Bébé commence à marcher: les erreurs à éviter

  1. Je viens de lire ton article. Il est top. On est en plein dans cette phase pour notre chou (14 mois). Pas facile de le tenir sous les aisselles, ça fait ultra mal au dos mais bon …
    Toujours difficile cette periode niveau stress car j’ai peur qu’il tombe et qu’il se fasse mal mais il faut lui laisser faire son experience. Un juste milieu à trouver.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Cédric, ça me fait plaisir de lire que mon article t’a beaucoup plu (qui sais- je serais peut être encore une fois dans la sélection du mois de mai, lol jte mets pas la pression hein!). Ahh c’est top de les voir démarrer la marche, on les encourage à venir nous voir, à décoller un peu la main d’un meuble etc . Moi perso je ne la faisais pas marcher avant qu’elle s’y mette elle-même et donc pas eu mal au dos. Elle se servait du pouf ou de la table basse comme trotteur ou partait à 4 pattes à travers l’appartement. Aujourd’hui elle court, grimpe les escaliers, fait du toboggan toute seul (vas vois ça sur mon Insta!). Le tout est de lui faire confiance, de le laisser faire. Bien sûr il va tomber mais si n’est pas loin, tu pourras peut être le rattraper au vol. Sinon tu peux protéger un peu les meubles plus dangereux en cas de chute. Mais je crois profondément qu’en laissant faire nos tout petits, ils prennent confiance en eux pour aller plus loin et prennent des risques contrôlés. Mon dieu tu aurais vu ma puce à 14/15 mois, elle se mettait debout sur son cheval à bascule pour faire le clown. J’en menais pas large à côté mais elle assurait finalement et il y avait un tapis en mousse en dessous donc je relativisais au cas où elle chutait.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s