L’envie d’avoir un 2e enfant: mes désirs, mes craintes, mes espoirs

Je reviens aujourd’hui avec un nouvel article bien différent des derniers que j’ai pu écrire, plus proche de mes tout premiers articles dans lesquels je te livrait mes sentiments, mes joies, mes peines au début de ma maternité et surtout ce qui m’avait poussé à créer ce blog.

C’est donc un article un peu « confession » que j’écris (tiens peut être qu’à la longue, cela pourrait être l’objet d’une nouvelle catégorie d’articles du style « confession de maman » mais j’ose espérer plus sympa à lire que « confession intime » haha!)

brothers-457237_1920 - Copie-01-01

J’ai donc envie de te parler de cette envie du petit 2e qui me (nous, car je ne suis pas la seule dans notre couple à y penser) taraude depuis un moment. Ce souhait d’avoir 2 enfants a toujours été là, avec chéri nous avons toujours été sur la même longueur d’onde sur le fait d’imaginer notre future famille ainsi.

Notre « idéal » de famille

Quand nous parlons du futur et sur le fait que l’on aurait un 2e enfant, beaucoup rétorquent « ah bon? vous avez envie d’un autre enfant, pour quand? » mais là n’est pas le sujet! Oui nous avons toujours rêvé d’avoir au moins 2 enfants. Je dis bien au moins car moi qui suis enfant unique, j’ai bien envie de connaitre les joies et les galères d’une fratrie et car mon mari est lui même issu d’une fratrie de 2 enfants, il ne s’imaginait donc pas vraiment avoir un seul enfant.

 

family-457235_1920

Le désir

A la naissance de Léa, j’ai immédiatement fait le constat que j’avais eu une grossesse parfaite et que j’avais adoré être enceinte, ressentir ce bébé en moi (tout ça tout ça quoi) et que OUI j’aimerais tant revivre ça à nouveau. Il m’est impossible d’imaginer ne pas revivre tout ça même si je suis consciente qu’une 2e grossesse ne sera jamais identique à la première; pour la simple et bonne raison que chaque grossesse (et comme chaque enfant) est différente mais aussi que lorsque l’on a un aîné à s’occuper, la maman a certainement moins de temps à se regarder le nombril.

Au début, quand cette idée s’est doucement immiscée dans ma tête, c’était surtout l’idée de vivre une nouvelle grossesse qui me donnait très envie.

Comme évoqué, je n’ai subi que très peu de désagréments pour cette 1ere grossesse (pas de nausées, peu de problèmes de dos, ou de digestion), je me sentais bien ma peau, jolie, épanouie, j’adorais mon ventre rond et sentir mon bébé bouger.

 

Mes espoirs

Mon accouchement s’est très bien passé, bien entendu il n’a pas été parfait non plus; mais j’espère à travers une 2e grossesse tendre à ce que je souhaiterais beaucoup (dans la mesure du possible et dans la mesure où tout se passe bien-sinon tanpis).

J’aimerais (maintenant que je sais à quoi m’en tenir) rester mobile le plus possible, pouvoir marcher, aller en salle nature afin de prendre un bain et mettre en pratique les leçons apprises avec la sage femme, utiliser le ballon changer de position, demander à mon homme de me masser afin de mieux gérer la douleur des contractions plutôt que de gérer tout cela couchée sur le lit d’hôpital.

Je ne dis par que je veux « absolument » gérer mon accouchement seule ou sans péridurale (je me laisse l’option selon mon ressenti et mes capacités le jour J) mais j’ai regretté la 1ère fois de m’être un peu laissée envahir par le (bon) stress du jour J et d’avoir oublié les options possibles qui pouvaient s’offrir à moi si je les avaient demandées.

Je me souhaite d’avoir confiance en moi grâce aux connaissances acquises sur le sujet de l’allaitement. Je me challenge un peu et comme je l’ai écrit dans mon article sur le sujet Mon expérience de l’allaitement: bilan mitigé mais plein d’espoir, j’aimerais mener un allaitement plus long et surtout plus serein.

 

foot-1322428_1920

Mes craintes

Comme je l’ai évoqué un peu plus tôt, je suis bien consciente que lorsque l’on vit une 2e grossesse celle-ci doit s’avérer plus difficile et plus fatigante car il faut s’occuper de son 1er enfant. J’ai un peu peur de ne pas « profiter » autant de ce que j’ai pu en profiter la 1ere fois.

J’ai bien évidemment peur de la fatigue des 1ers mois (ou des 1eres années tout court) à devoir gérer deux enfants. Lorsque bébé dormira, Léa fera peut être encore un peu la sieste et encore, ce n’est pas dit et il faudra jouer avec elle, s’occuper d’elle alors que je ne rêverais peut être que de dormir et de me reposer.; ou qu’il faudra que je donne la tétée au 2e. (Sans parler des situations où l’un dort à poing fermé et c’est l’autre qui se réveille; j’imagine que l’on doit se dire sur le moment « je pourrais dormir tranquillement lorsqu’ils seront partis de la maison » haha!). Et puis il y aura les petits tracas du quotidien x2 : les rhumes, les bobos, les dents du petit et les cauchemars par l’ainé.

Sérieux on s’en sort vraiment?

Heureusement qu’il y a d’autres mamans blogueuses comme Maman 4.0 qui nous livre dans son article ce qui a changé pour elle à l’arrivée du 2e. Oui je l’avoue, je flippe sur plein de points mais c’est un peu comme la 1ere fois, l’envie est là, on se lance, puis on voit d’où l’on est parti, où l’on est arrivé et on est fier de soi, fier de ses enfants que l’on élève avec tout notre amour.

 

brothers-457234_1920

Une famille unie et complice

Ce que j’espère le plus en tout cas, en créant ma famille et en ayant des enfants, c’est de créer une belle harmonie, une complicité entre nous et entre eux. Je leur souhaite d’être bien ensemble, complice et soudés (même si bien entendu les chamailleries font parti du lot). Ce sont les valeurs que je souhaite transmettre à mes enfants.

Je pense qu’avec le temps, on passe au dessus des petits coup de mou du quotidien, on avance et le plus important c’est d’être heureux ensemble et de sourire à la vie.

Je pense qu’au fond on flippe tous les 2 de bouleverser à nouveau notre vie mais l’envie d’accueillir un nouvel enfant (et moi de materner à nouveau ; il faut voir mon regard mielleux se poser sur tous les nouveaux nés que je croise!) est bien là. On va faire comme la 1ere fois, se lancer et se dire qu’on y arrivera car c’est toujours ce que l’on fait!

 

Je viendrais te raconter cela dans quelques mois.

 

En attendant pour continuer à me suivre partout et un peu de mon quotidien, retrouves-moi sur Insta et FB!

 

A bientôt

 

Marilyne

 

(Source images: Pixabay)

brothers-457237_1920 - Copie-01-01-01


2 réflexions sur “L’envie d’avoir un 2e enfant: mes désirs, mes craintes, mes espoirs

    1. Ah non pas du tout enceinte mais on en a très envie. Ça nous taraude depuis plusieurs mois, je barrette pas de rencontrer des femmes enceintes ou des nouveaux nés alors ça titillé beaucoup. Nous avons été raisonnable et avons attendu que je sois plus stable professionnellement parlant. Maintenant que c’est fait, jatends être un peu en poste pour lancer les essais!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s